Accueil

Journal
Le Patrimoine naturel d' Archigny
du 02/04/2020
 Histoire et Patrimoine d' Archigny - 93 articles  

 

Les arbres remarquables

 

Qu’est-ce qu’un arbre remarquable ? Un arbre que j’ai remarqué.

Et notre commune est riche de ces arbres !

Chêne de la Grange Neuve le 22 avril 2015

Chêne de la Grange Neuve le 22 avril 2015 (autre point de vue )

Tous sont situés sur des propriétés privées, mais nous avons, heureusement pour le patrimoine, affaire à des personnes aimables et complaisantes qui nous laissent aborder à ces

magnifiques grands seigneurs de la nature.

Charme

Nous avons actuellement 80 fiches en catalogue : nom de l’espèce, nom latin, hauteur, envergure – ces dimensions étant calculées à l’aide d’une croix de bûcheron – estimation de l’âge,

localisation, photos de deux saisons, avec et sans feuillage, date.

Ils ne sont pas tous recensés, il n’est pas rare qu’une sortie patrimoine nous en fasse découvrir un nouveau… qui rejoint la déjà longue liste des « remarquables ».

 

Les orchidées

 

Epipactis de Müller                                                                                                                              Champs d'orchidées

Orchis pyramidal                                                                      Platanthère verdâtre

Ophrys mouche                                                               Ophrys araignée

Notre terre est favorable aux orchidées de toutes espèces.

Des secteurs offrent des fleurs différentes, mais certaines prairies en sont recouvertes à la saison.

De nombreuses stations, recensées, offrent des céphalantères, des épipactis, des néotties, des ophrys et des orchis de plusieurs variétés.

 

Z N I E F F  ( zône naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique )

 

Le patrimoine naturel d’Archigny est remarquable. Les nombreuses sources, qui donnent naissance à l’Ozon, ont façonné le paysage, créant des petits vallons bordés de coteaux

calcaires où ruisselle une eau claire. L’élevage a longtemps été la principale activité agricole sur la commune. De petites parcelles, un réseau de haies, de bosquets et d’arbres

centenaires subsistent sur une partie du territoire communal.

Ce patrimoine a l’objet de classement dans le cadre des inventaires ZNIEFF (Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique).

C’est ainsi que trois ZNIEFF couvrent une partie de la commune : Les Brandes de la Nivoire et Brandes des Tireaux, croissant de 1 281 hectares à l’Est du bourg,

Le Plateau de Bellefonds avec une superficie de 2 582 hectares partagés avec les communes voisines de Bellefonds, Bonnes et Bonneuil-Matours,

et Le Moulin de Vaux, coteau calcaire de 3 hectares.

Le classement des deux premières ZNIEFF a été justifié par la richesse faunistique,et notamment pour la présence de l’Outarde canepetière (Tetrax tetrax).

Le Moulin de vaux présente quant à lui de belles stations d’orchidées et une population remarquable d’Ascalaphes soufrés (Libelloides coccajus).

Autre classement pour Le Plateau de Bellefonds, au nom de la Directive européenne « Oiseaux »,

ce site fait partie du Réseau Natura 2000 rassemblant les sites naturels ou semi-naturels de l'Union européenne ayant une grande valeur patrimoniale.

La Pie-grièche écorcheur                                                                                                                                                l' Alouette lulu

Actuellement, parmi les espèces patrimoniales présentes, citons la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) et l’Alouette lulu (Lullula arborea).

Une grande partie des terres agricoles d’Archigny est éligible aux Mesures Agro-Environnementales de l’Europe au titre de la protection de l’Outarde canepetière.

L’espèce, encore nicheuse sur la commune au début des années 2000, a connu un très fort déclin du plus de 80% en France depuis les années 70.

Le Poitou-Charentes abrite aujourd’hui 80% de la population d’outardes migratrices d’Europe.

Préserver des couverts agricoles favorables à l’espèce sur des sites historiques comme Archigny permettra peut-être un jour de revoir des individus nicheurs.

Côté botanique, une autre espèce est à mentionner. En effet, en mars-avril, l’extraordinaire fritillaire pintade (Fritillaria meleagris) vient honorer les berges de l’Ozon de sa présence.

 

Régis Ouvrard
Correspondant local LPO

Photos Patrice Ouvrard

 

Liens vers des sites web pour les sites en italique dans le texte :

Brandes de la Nivoire et Brandes des Tireaux

https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/540014447

Plateaux de Bellefonds

https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/540120116

Plateaux de Bellefonds

https://inpn.mnhn.fr/site/natura2000/FR5412016

Moulin de Vaux

https://inpn.mnhn.fr/zone/znieff/540004583

 

 

 

 

 

 

Retour au journal - Retour à la page d'accueil